Ibn Othaymine et ses contradictions dans le fait de rendre mécréant ou non les gouverneurs

Publié le par Salafisme

Bismillaih arRahman arRahim   
 
   
 
Ibn Othaymine et ses contradictions dans le fait de rendre mécréant ou non les gouverneurs 

 
Otheymine avait énoncé dans Liqa'at al-bab al-maftuh (3/73) :  
« Les savants de l'Etat regardent ce que veut le gouverneur et ils donnent des jugements selon leurs passions, et ils détournent les textes du Qur'an et de la sunna afin qu'ils concordent avec les passions de ce gouverneur. Et les savants de l'Etat sont parmi les perdants. » 
 
 
1)Ibn Outheymine rend mecreant les gouverneurs   
 
 
 
Ibn ‘Outheymin fut interrogé :  
 
(228) وسئل: هل هناك فرق في المسألة المعينة التي يحكم فيها القاضي بغير ما أنزل الله وبين المسائل التي تعتبر تشريعاً عاماً؟ فأجاب بقوله : نعم هناك فرق فإن المسائل التي تعتبر تشريعاً عاماً لا يتأتى فيها التقسيم السابق وإنما هي من القسم الأول فقط ، لأن هذا المشرع تشريعاً يخالف الإسلام إنما شرعه لاعتقاده أنه أصلح من الإسلام وأنفع للعباد كما سبقت الإشارة إليه.
« Y a-t-il une différence entre un cas particulier où le juge ne juge pas d’après la loi d’Allah, et entre les cas qui consistent en une législation générale ?

Il répondit : Oui il y a une différence entre ce qui consiste en une législation générale, ceci n’entre pas dans le départage précédent, cela fait uniquement partie de la première catégorie (ceux de la grande mécréance) car celui qui légifère ce qui va à l’encontre de l’islam ne le fait que par conviction que ce qu’il légiféra est meilleure que l’islam ou plus bénéfique pour les serviteurs… » (Majmoû‘ Fatâwâ vol 2 question 228.)


Et il disait :
الحكم بغير ما أنزل الله ينقسم إلى قسمين : القسم الأول: أن يبطل حكم الله ليحل محله حكم آخر طاغوتي، بحيث يلغي الحكم بالشريعة بين الناس، ويجعل بدله حكم آخر من وضع البشر كالذين ينحون الأحكام الشرعية في المعاملة بين الناس، ويحلون محلها القوانين الوضعية، فهذا لا شك أنه استبدال بشريعة الله سبحانه وتعالى غيرها، وهو كفر مخرج من الملة، لأن هذا جعل نفسه بمنزلة الخالق، حيث شرع لعباد الله ما لم يأذن به الله، بل ما خالف حكم الله عز وجل، وجعله الحكم الفاصل بين الخلق، وقد سمى الله تعالى ذلك شركاً في قوله تعالى: (أَمْ لَهُمْ شُرَكَاءُ شَرَعُوا لَهُمْ مِنْ الدِّينِ مَا لَمْ يَأْذَنْ بِهِ اللَّهُ

« Juger par autre que la loi d’Allah est de deux sortes :
La première : Qu’il abolisse la loi d’Allah et la remplace par une autre loi du Tâghoût, de telle manière qu’il annule la loi de la Charî‘a entre les gens, et met à sa place une autre loi inventée par un homme. C’est comme ceux qui abolissent les lois de la Charî‘a dans les affaires sociales, et les remplacent par des lois inventée : il ne fait aucun doute que ceci est un échange entre la loi d’Allah est une autre, et ceci est une mécréance qui expulse de la religion, car celui qui fait cela s’est mis au niveau du Créateur, lorsqu’il légifère pour les serviteurs d’Allah que qu’Allah n’a pas permis, et même pire qui s’oppose à la loi d’Allah ‘Azza wa djall, et il en a fait la loi qui tranche entre les gens. Allah a nommé cela « Chirk » dans sa parole « Auraient ils des associés qui leurs aurait légiféré des lois religieuse qu’Allah n’a jamais voulu ? » (Fiqh Al ‘Ibâda page 60)
telecharger l'audio



Et il disait :
الذي فهم من كلام الشيخين: أن الكفر لمن استحل ذلك وأما من حكم به على أنه معصية مخالفة: فهذا ليس بكافر؛ لأنه لم يستحله، لكن قد يكون خوفاً أو عجزاً، أو ما أشبه ذلك ، وعلى هذا فتكون الآيات الثلاث منزلة على أحوال ثلاث:
1- من حكم بغير ما أنزل الله بدلاً عن دين الله، فهذا كفر أكبر مخرج عن الملة؛ لأنه جعل نفسه مشرعاً مع الله عز وجل , ولأنه كاره لشريعته.


« Ce que l'on comprend des propos des deux cheikh, c'est que la mécréance concerne celui qui rend licite cela. Quant à celui qui juge par cela en le considérant comme un péché, celui là n'est pas un mécréant car il ne l'a pas rendu licite, mais il se peut qu'il le fasse par peur ou impuissance ou autre, et de ce faite ces trois versets s'appliquent dans trois cas différents:
- Celui qui juge par autre que la loi d'Allah en échangeant la justice d'Allah, ceci est une mécréance majeure car il s'est mit législateur avec Allah 'azza wa djall, et car il déteste la loi d'Allah… » Fin de citation. (Fitnatou takfîr, page 18.)


Et il disait :
"إنّ الذين يحكّمون القوانين الآن و يتركون وراءهم كتاب الله و سنة رسوله صلى الله عليه و سلّم ما هم بمؤمنين, ليسوا بمؤمنين لقول الله تعالى فلا و ربك لا يؤمنون حتى يحكّموك فيما شجر بينهم و لقوله و من لم يحكم بما أنزل الله فألئك هم الكافرون و هؤلاء المحكمون للقوانين لا يحكّمونها في قضية معيّنة خالفوا فيها الكتاب و السنة, لهوى أو لظلم, لكنهم استبدلوا الدين بهذه القوانين و جعلوا هذا القانون يحل محل شريعة الله و هذا كفر حتى لو صلوا و صاموا و تصدقوا و حجوا فهم كفار..."

« Ceux qui aujourd’hui jugent avec les lois inventées par les hommes, et abandonnent derrière eux le livre d’Allah et la sounnah du messager –salla llahou ‘alayhi wa sallam- ne sont pas croyants, d’après la parole d’Allah ta‘âlâ:

« Non!... Par ton Seigneur! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu'ils ne t'auront demandé de juger de leurs disputes » et de la parole d’Allah « Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah à fait descendre, ceux-là sont les mécréants. » (sourate 5 verset 44). Ces gens qui jugent avec les lois inventées par les hommes ne le font pas dans un cas particulier, dans le-quel ils contredisent le Coran et la sounnah à cause de la passion et par injustice, mais ils ont bel et bien échangé la religion contre ces lois humaines, ils ont mit ces lois humaines à la place de la loi islamique, et ceci est mécréance, et ce même s’ils prient et jeûnent et donnent l’aumône et font le pèlerinage, ce sont des mécréants. »
(Charh Ryadh Salihîn, vol 1 page 508)» (Charh Ryadh Salihîn, vol 1 page 508)

Ecoutez > directement ou télécharger 

 


2) Mais un jour, il changea d’avis, et il dit : voir ici 
 أما فيما يتعلق بالحكم بغير ما انزل الله فهو كما في الكتاب العزيز ينقسم إلى ثلاثة أقسام كفر وظلم وفسق على حسب الأسباب التي بني عليها هذا الحكم :   
1- فإذا كان الرجل يحكم بغير ما انزل الله تبعا لهواه مع علمه بأن الحق فيما قضى الله به فهذا لا يكفر لكنه بين فاسق وظالم   
2- و أما إذا كان يشرع حكما عاما تمشي عليه الأمة يرى أن ذلك من المصلحة وقد لبس عليه فيه فلا يكفر أيضا لأن كثيرا من الحكام عندهم جهل في علم الشريعة ويتصل بهم من لا يعرف الحكم الشرعي وهم يرونه عالما كبيرا فيحصل بذلك المخالف ،   
3- وإذا كان يعلم الشرع ولكنه حكم بهذا أو شرع هذا وجعله دستورا يمشي الناس عليه يعتقد انه ظالما في ذلك وان الحق فيما جاء به الكتاب والسنة فأننا لا نستطيعأن نكفر هذا .   
4- وإنما نكفر : من يرى أن حكم غير الله أولى أن يكون الناس عليه أو مثل حكم الله عز وجل فإن هذا كافر لأنه مكذب لقول الله تبارك وتعالى : ( أليس الله بأحكام الحاكمين ) . وقوله : ( أفحكم الجاهلية يبغون ومن احسن من الله حكما لقوم يوقنون)   

« En ce qui concerne le fait de juger par autre que la loi d’Allah, cela peut avoir 3 cas de figure, comme nous le trouvons dans le Livre du Tout puissant : soit une mécréance, soit une injustice soit une perversité, et cela varie en fonction des causes qui l’amènent à cela :

- Si l’homme juge par autre que la loi d’Allah par ses passions, en sachant que la vérité est dans le jugement d’Allah, il n’est pas mécréant mais bien pervers ou injuste.

- S’il légifère une loi général pour que les gens la suivent et est d’avis que cela sert à un bienfait ou bien qu’il est victime d’une manipulation, il n’est pas mécréant non plus, car beaucoup de gouverneurs ignorent la loi islamique et sont en contacte avec des gens qu’ils prennent pour des savants mais qui ne connaissent pas les lois religieuses, ce qui cause les contradictions.

- S’il connaît la loi islamique mais gouverne par autre que cela ou légifère autre que cela et en fait une constitution que les gens doivent suivre, mais qu’il a conviction que ceci est faux et que la vérité est dans le livre d’Allah, nous ne pouvons pas le juger mécréant pour cela.

- Celui que nous jugeons mécréant, c’est celui qui pense que la loi d’un autre qu’Allah est meilleure pour les gens, ou équivalente : celui là est mécréant car il a démentit le verset d’Allah « Allah n’est il pas le meilleur des juges ? » et « Est-ce le jugement du paganisme qu’ils veulent ? Qui donc est meilleur qu’Allah en tant que juge, pour des gens qui ont certitude ? » » Fin de citation. 

Remarque: Que fais-t'on d'une personne qui est instable dans son discours et qui se contredit et contredit Allah et Son Prophète ? 

 
http://salafi.xooit.com/index.php.xooit.fr/t15-Ibn-Othaymine-et-ses-contradictions-dans-le-fait-de-rendre-mecreant-ou-non-les-gouverneurs.htm

Publié dans Ibn Othaymine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article